Réseaux Électriques
Intelligents

Marché

Maturité

Économies de CO2

Coûts

TECHNOLOGIE

Avec le développement de nos sociétés modernes, l’électricité n’a cessé de gagner en importance pour occuper aujourd’hui une place absolument prépondérante. Il est néanmoins important de rappeler que l’électricité repose sur un équilibre fragile : lorsqu’un électron est généré, il doit être consommé instantanément. En d’autres termes, les niveaux de production et de consommation doivent être en constant équilibre afin d’éviter les coupures de courant et limiter les pertes. Afin d’acheminer l’électron du lieu de production vers le consommateur, des réseaux de transports sont également nécessaires pour permettre le raccordement de chaque utilisateur.

La gestion de ces réseaux est aujourd’hui beaucoup plus complexe qu’à l’époque avec (i) une multiplication du nombre d’acteurs, (ii) l’avènement des énergies renouvelables, souvent à caractère intermittents ou imprévisible, tels le solaire ou l’éolien, ainsi que (iii) la prolifération de consommateurs qui portent désormais une double casquette en installant également leur propre moyen de production (par exemple des panneaux solaires).

Face à ces changements, de nouvelles solutions dites intelligentes, telles que des capteurs connectés, technologie de prédiction ou nouveaux appareils électriques, permettent une gestion plus efficace du réseau en minimisant les coûts, les pertes, et l’impact sur l’environnement. Par exemple, des compteurs intelligents peuvent être installés directement chez des particuliers  dans le but de mieux mesurer la consommation énergétique d’un bâtiment et d’ainsi favoriser les économies d’énergie en proposant au consommateur d’accéder à ses données électriques en temps réel. De plus, ces systèmes permettent  d’obtenir une meilleure planification du réseau par une connaissance plus fine de la demande et de la production par le gestionnaire de réseau de distribution. Autre innovation locale, les regroupements de consommation propre (RCP) permettent à des résidents de mettre en commun leur consommation d’électricité vis à vis du fournisseur dans le but de faciliter l’installation de panneaux photovoltaïques sur le toit d’un immeuble.

ANALYSE

Le réseau électrique suisse comprend quelque 6’800 kilomètres de lignes à très haute tension, 250’000 kilomètres de lignes dans les réseaux moyenne et basse tension, quatre millions d’utilisateurs connectés ainsi que près de 100’000 installations de production décentralisées. Selon Axpo, la modernisation du réseau avec des technologies avancées pourraient permettre de collecter et gérer des millions de données sur les conditions du réseau en temps réel pour un coût total de CHF 20 à 30 milliards. La principale barrière à l’entrée concerne cependant la cybersécurité. En effet, un réseau électrique est une infrastructure critique et ces technologies intelligentes manquent encore de reconnaissance en matière de sécurité.

Du côté des compteurs intelligents,  leur déploiement a été inscrit dans la Loi et l’Ordonnance sur l’approvisionnement en électricité de la Confédération (LApEl et OApEl) suite à l’adoption de la Stratégie énergétique 2050. La Fédération Romande des Consommateurs (FRC) estime que 80% des consommateurs d’électricité finaux en Suisse seront équipé de ces appareils d’ici à 2027.