Construction modulaire

Marché

Maturité

Économies de CO2

Coûts

TECHNOLOGIE

La croissance de la productivité globale du secteur de la construction est depuis longtemps inférieure à celle de l’économie en général. En effet, les méthodes de construction des nouveaux bâtiments ont à peine évolué depuis plus d’un siècle. Aujourd’hui, de nombreux acteurs préconisent un changement dans les méthodes de production des bâtiments qui passe par la délocalisation de nombreux aspects de l’activité de construction hors site. Si la construction modulaire (ou préfabriquée) n’est pas un concept nouveau, elle suscite une nouvelle vague d’intérêt en raison de sa compatibilité avec les thèmes du développement durable.

 

Les solutions préconisées dans le cadre de la construction modulaire incluent l’usage de matériaux recyclés et recyclables, l’implémentation de technologies numériques qui renforcent les capacités de conception tout en améliorant la précision et la productivité de la fabrication (par exemple, via l’impression 3D), une logistique repensée, ainsi qu’une réduction de la quantité de déchets produits. Ces technologies permettent aussi de réaliser des simulations au niveau du bâtiment afin d’optimiser plusieurs variables - par exemple liées à la consommation énergétique du bâtiment - avant même la conception de celui-ci, et ce à moindre coût car l’analyse n’est réalisée qu’une fois pour une multitude de projets.

 

Les projets de construction modulaire récents ont démontré qu’il était possible de raccourcir la durée de construction de 20 à 50% grâce à la maximisation du travail en atelier. Cette approche permet aussi de réduire les pertes de matériaux puisque tout surplus est réutilisable lorsque la structure est réalisée à l’usine.

PROJET DE RECHERCHE LIVING SHELL

En Suisse, de nombreux acteurs proposent des solutions modulaires et un projet de recherche, “Living Shell”, a été lancé dans le but de concilier les avantages de la standardisation avec le potentiel d’une multitude de solutions se basant sur les types de constructions les plus fréquents de diverses époques en Suisse.

ANALYSE

Aujourd’hui, le logement préfabriqué n’a réussi à s’implanter durablement que dans quelques endroits, notamment en Scandinavie et au Japon. En effet, près de la moitié des nouvelles maisons mises sur le marché aujourd’hui en Finlande, Norvège et Suède sont préfabriquées. Néanmoins, cette méthode peine à prendre de l’importance dans de nombreux pays développés car ces ouvrages sont souvent réputés comme bon marché et de mauvaise qualité.

 

Selon une étude de McKinsey & Company, la construction modulaire est aussi financièrement avantageuse et permettrait de réaliser des économies de coût d’environ 20% sur l’ensemble d’un projet (notamment grâce aux économies d’échelle, à la standardisation et à la réduction des matériaux). Néanmoins, le maître d’ouvrage doit considérer les besoins additionnels en termes de logistique ainsi que de capacité de transport et de levage, car ceux-ci peuvent facilement contrebalancer les économies lorsque qu’ils ne sont pas optimisés en amont.